Comment ouvrir son 3ème oeil ?

« Comment ouvrir mon troisième ? » est une question que l’on me pose souvent. 

On veut l’ouvrir, on veut le développer et s’en servir à fond la caisse parce qu’au lieu de plonger en soi, on préfère plonger dans l’âme d’autrui, voir en vision les impénétrables voies du Seigneur et autres révélations astrales. Mais comment s’accorer au subtil quand on n’est pas encore accordé à soi, et moins encore accordé au lien fraternel, dans l’amour inconditionnel qui nous relie tous, « bons » comme « mauvais », « élus » comme « pourritures »…

Savez-vous qu’un 3ème oeil ouvert est relatif à la non dualité, à la fusion du féminin et du masculin, à la transcendance du plan physique ? Saviez-vous également qu’il est relié à l’élément eau ? L’eau en lien avec l’intuition, les plans subtils, la fréquence, la qualité vibratoire de tout ce qui est ?

La lumière ne passe pas dans une pièce sans fenêtre. C’est tout un travail pour créer une ouverture dans le mur, vous aurez besoin de temps et de volonté. De même qu’une plante déshydratée ne saurait grandir, il vous faudra hydrater votre corps pour hydrater votre aura et ainsi vous brancher sur la fréquence de Vie.

Travailler son 3ème oeil n’est pas une gymnastique spirituelle mais bien un éveil total, qui ne peut se faire que par de longues plongées en soi, pour guérir, réparer, découvrir puis sublimer tout ce qui nous constitue, corps et âme. C’est une aventure qui se vit seul et avec foi.

Combien d’entre vous souhaite ouvrir ce 3ème oeil pour accéder à la perception du subtil sans même avoir préalablement tout simplement ouvert les yeux ? Sans même avoir fait la paix avec son intolérance, son jugement, autrement dit sans avoir fait la paix avec elle et donc par extension sans avoir fait la paix avec ses frères et soeurs ici bas ?

Considérez la subtilité de l’amour inconditionnel, de l’unité, avant d’exiger l’ouverture des portes de la perception. Alors, comme pour moi, vos guides vous donneront les clés de la porte de ce 3ème oeil, au moment opportun. Ce sera déstabilisant, douloureux, c’est une évolution qui modifie toute notre vie, nos visions, nos croyances, nos relations. Tout se transmute. Il est nécessaire d’y être préparé et donc de s’être exercé à de longues apnées dans les abyssales profondeurs de notre être.

Mais, à quoi sert ce 3ème oeil, concrètement ?

Parce que dans notre société actuelle, avec toutes les responsabilités qui non incombent, le couple, la maison, les enfants, le travail, les relations sociales, la confrontation quotidienne 18 heures par jour à ce monde qui va vite et implose de toute part, nous sommes loin, très loin des monastères.

Ouvert, ce 3ème oeil nous sert à voir la réalité subtile, et donc à pardonner l’ignorance d’autrui. Puisque l’on voit au-delà des apparences, au-delà de soi, au-delà du mur. On s’en sert pour pardonner, pour aimer, car ce que l’on voit à travers cet oeil mystique, c’est ce qu’il nous faut décrire à tous : la compassion est la Voie.

« La compassion n’est rien d’autre que l’amour donné à ceux qui souffrent. » Mattieu Ricard

L’ignorant souffre. Il souffre d’une carence d’amour, pour soi, pour autrui, et cette maladie qui tord bien des coeurs est ce que l’on peut appeler « le Mal ».

Pour commencer, ouvrez les yeux. Soyez bon envers vous-même comme vous le serez ensuite pour vos frères. Guérissez pour les guérir. Aimez-vous pour les aimer. Puis au moment opportun, fermez les yeux et laissez vos guides ouvrir celui que l’on nomme Ajana.

Laisser un commentaire