BLOG Spiritualité

Trouver la voie divine

Je pensais à une sagesse Bouddhiste reçue il y a longtemps maintenant : là où il y a le coeur, il y a la vie.

C’est cet enseignement que j’aimerai vous transmettre aujourd’hui.

Nous sommes en mouvement perpétuel, modèle réduit de la Terre, avec nos saisons, nos éléments, nos cataclysmes, nos jours et nos nuits, nos fossiles, nos mystères…

La vie avance en un cercle, boucle la boucle sans jamais l’arrêter, elle se mange elle-même tout en croissant. Je crois fortement à la théorie que le temps n’est pas une ligne passé/présent/future, mais plutôt un mille-feuilles de plans innombrables.

Cette vie qui n’attend personne parce que simplement elle EST. Cette vie que l’on blame d’être trop ceci ou pas assez cela ne modifiera rien d’elle-même via un Dieu négligeant, parce que simplement elle EST ce que NOUS SOMMES.

Sa vibration est l’œuvre de notre esprit, ses leçons ne sont que la conséquence d’avoir dévier de notre voie divine. En acceptant la leçon on accepte la redirection, en acceptant la redirection on revient sur la voie divine.

La voie divine est là où est le coeur. Si le coeur est à l’ouvrage, alors votre métier est ce qui vous anime de façon originelle. Si le coeur est à la fidélité réciproque, alors votre amour est l’idéal qui vous nourrit et vous épanoui. Si votre coeur est à la loyauté réciproque, alors votre amitié est celle qui jamais ne mourra.

Sans questionnement, sans hésitation, si tout cela coule de source, alors vous êtes connectés à la Source. Vous êtes sur la voie divine de votre vie.

Le mensonge, le syndrome de l’imposteur, la comparaison, la concurrence, la peur, tout cela n’est qu’un symptôme du fait que vous n’êtes pas sur votre voie divine.

Pensez aux mille-feuilles du temps : revenez aux premières feuilles de votre existence : quel don coulait naturellement de vous ? Qu’est-ce que vos premiers amis appréciaient particulièrement chez vous ? Comment souhaitiez-vous aimer et être aimé ? A quoi auriez-vous passé tout votre temps ? Lors des leçons de la vie qui vous font prendre cela comme des coups durs ou des injustices, méditez et fouillez dans les feuillets du temps : quelle est la source initiale du problème ? Vers quoi la vie semble t-elle vous diriger ?

Prenez le temps, car il est certain que ce ne sera pas aisé. Lorsque l’on va au fond de nous même, cela se fait progressivement, la remontée est tout aussi lente : come sous l’eau, la pression spirituelle n’est pas sans danger. Vous n’êtes pas pressés, vous êtes assistés, prenez le temps de recevoir les messages, de vous aligner et d’éclore.

chemin de fer dans la nature
Photo Larisa-K, Pixabay

Leave a Reply